Centenaire de la mort de Sido

Le 25 septembre 2012, nous avons commémoré les cent ans de la disparition de Sido, la mère de Colette. Hasard des calendriers, l’acte d’acquisition de la maison fut signé presque exactement un an auparavant, le 23 septembre 2011, et c’est encore au mois de septembre de cette année qu’ont été remis les diagnostics établis par l’architecte, en vue du début des travaux de réhabilitation… Comment ne pas penser à l’extrait de cette lettre écrite par Sido à sa fille : « Je vois chère, que la vieille maison et son jardin te hantent. Cela me plaît et aussi m’attriste. Je vois toujours ta gracieuse petite forme s’y promener, rêvant à mille choses… Que de souvenirs surgissent ! Je te vois quand je t’évoque dans ce temps- là plus souvent dans une toilette bleu pâle qui te faisait si jolie […]. Je voudrais tant que vous gardiez la vieille maison où on est si bien, si tranquille. » Son vœu est aujourd’hui exaucé.

Le 23 et 24 juin 2012, la Société des amis de Colette a rendu hommage à Sido (voir sur son site : www.amisdecolette.fr)