Les archives Colette

Un centre documentaire de référence

Le Centre d’études Colette, financé par le Conseil général de l’Yonne, a été créé afin de conserver et de mettre à disposition le fonds documentaire légué par la famille de Jouvenel, héritière de Colette, ainsi que d’autres fonds, à la condition d’être installé à Saint-Sauveur. Ce sera chose faite.

 

Ce fonds a été complété par le dépôt des archives de la Société des amis de Colette. Il va s’enrichir encore de la donation exceptionnelle de Michel Remy-Bieth, qui a rassemblé en plus de cinquante ans le plus vaste ensemble au monde de lettres, de photographies, de souvenirs et d’archives consacré à Colette.

De même, d’autres collectionneurs ont d’ores et déjà manifesté l’intention d’y remettre des documents inédits, des correspondances, des photographies, des éditions originales… de façon à les rendre accessible à un large public.

Dès lors, après le transfert du Centre d’études, le fonds documentaire le plus important au monde sera réuni à Saint-Sauveur, dans la maison.

 

 

 Une dimension nationale et internationale

L’intérêt pour Colette dépasse le simple cadre régional et même national. La maison nouera des partenariats avec d’autres institutions culturelles (par exemple, La Maison de la Danse à Lyon dans le cadre de « Corps en scène »*, la Bibliothèque Marguerite Durand à Paris ou le Festival du Film de Femmes à Créteil pour le FIEF*, etc.) ainsi qu’avec les lieux consacrés à l’écrivain (Jardins de Colette à Varetz, domaine des Monts-Boucons à Besançon,…).

Ouverts aux étudiants et aux chercheurs, aux journalistes et aux écrivains, et à tous les lecteurs qui en feront la demande, c’est donc un projet unique pour tous ceux, et ils sont nombreux aujourd’hui dans le monde entier, qui s’intéressent à l’œuvre de Colette et souhaitent en développer et en diffuser la connaissance.

* Festival international des écrits de femmes – voir projet culturel