Tourisme et économie

Etang de Moutiers

« J’appartiens à un pays que j’ai quitté », écrivit Colette. Ce « pays » pourrait demain bénéficier de sa renommée et de son image positive auprès du grand public comme des entreprises.

Une maison en réseau

La forte mobilisation pour la sauvegarde de la maison natale de Colette a permis de donner une dimension nationale et même internationale au projet. L’inscription de la maison à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 2011, puis l’obtention du label « Maison des illustres » au début de l’année 2012 ont confirmé son importance patrimoniale. Seules 8 maisons bénéficient actuellement de ce label en Bourgogne.logo_monum_52Hlogo_maisillus_52H

La maison natale de Colette s’inscrit dans un projet de valorisation du patrimoine et du territoire icaunais et bourguignon. Elle voudrait être pour la Puisaye ce que la maison de George Sand est pour le Berry : un pôle d’attraction et un catalyseur de l’activité touristique et économique.

D’ores et déjà, la médiatisation de la mobilisation a eu des effets sensibles sur l’économie touristique de Saint-Sauveur et des environs : hausse du nombre de nuitées dans les hôtels et chambres d’hôtes, augmentation des recherches d’achats immobiliers…

Les touristes demandent à voir la maison et sont souvent frustrés de ne pas pouvoir la visiter. La mobilisation a déjà créé une attente forte de la part du public. Cela ne peut que nous inciter à entreprendre rapidement les travaux afin d’atteindre l’objectif d’une ouverture en été 2014.

Le label « Maison des Illustres » a permis d’intégrer un premier réseau. Nous souhaitons demain développer les partenariats aussi bien régionaux, que nationaux et même internationaux : Fédération des maisons d’écrivain, Fédération nationale des routes historiques, Jardins remarquables qui existent déjà, et, pourquoi pas, une future Route européenne des femmes illustres que nous appelons de nos vœux et dont la maison de Colette pourrait être l’initiatrice.

La maison au service de la valorisation du territoire

Le projet de la maison de Colette est un projet culturel ambitieux. Il participe d’une volonté de valoriser le territoire et de développer son attractivité auprès des entreprises.

Femme libre, pionnière dans de nombreux domaines, Colette annonce la femme moderne. Dans le domaine de la vente de produits de beauté, elle fut la première à créer sa marque et développa une intense activité publicitaire pour de grandes marques françaises et étrangères. De nombreuses femmes d’entreprises se reconnaissent aujourd’hui dans son parcours, à l’exemple de Laurence Parisot, actuelle présidente du MEDEF, qui ne fait pas mystère de son admiration.

Lieu de réflexion et de création, la Maison de Colette pourra accueillir les séminaires d’entreprises de tout domaine d’activité. Elle est un lieu idéal pour permettre aux dirigeants et leurs équipes de venir réfléchir et se ressourcer, afin de pouvoir créer plus d’innovation dans leur entreprise.

Une salle de conférence / auditorium de 80 places, entièrement équipée avec accès internet, vidéo projection et système audiovisuel permettant l’enregistrement et la diffusion sur internet, sera mise à leur disposition.

Au-delà de cette activité, le projet pourrait à moyen terme encourager des entreprises – notamment celles dirigées par des femmes – à s’installer sur une territoire qui ne manque pas d’atouts.